Prud'hommes - Conclusions 1

Publié le par Gilles

       Les conclusions doivent être communiquées à la partie adverse dans les délais prescrits lors de la conciliation. Dans les faits, les avocats  de la défense ont pour habitude de ne les transmettre que quelques jours avant le jugement , en espérant une demande de renvoi qui fera gagner du temps à leur client. Il auraient bien tort de s'en priver puisqu'il n'y a pas de sanction alors qu'il y a manifestement une intention dilatoire. 

      Il faut savoir une chose : dans la plupart des cas l'employeur attaqué aux prud'hommes l'est pour des raisons sérieuses et quand il se rend compte qu'il a de fortes chances d'être condamné, il fait tout pour retarder l'échéance. Il sera bien aidé en celà par le système : lenteur extrème de la procédure, manoeuvres d'avocats, manque de moyens du greffe et, parfois, délibérés interminables suivis de délais incompréhensibles pour obtenir une copie du jugement après que celui-ci ait été rendu.

      Il faut donc s'accomoder de tous ces inconvénients et rester déterminé.

Publié dans Procédure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article